N’abandonnez pas les commandes de votre ordinateur à « un collaborateur de la banque »

Tenez-vous au courant des dernières avancées dans le secteur

25 janvier 2024 - 4 min de lecture

Si les particuliers étaient plus souvent ciblés dans le passé, ce sont désormais les entrepreneurs qui sont plus fréquemment contactés par des escrocs se faisant passer pour des collaborateurs bancaires. Ces fraudeurs parviennent à leur soutirer d’importantes sommes d’argent en les convainquant de leur confier le contrôle de leur ordinateur et leurs codes personnels. Ce type de fraude est actuellement en hausse et peut entraîner des pertes financières considérables.

 

Comment cela se passe-t-il ? 

 

Souvent, le client/entrepreneur reçoit un appel d'un soi-disant collaborateur (par ex. du département fraudes) de sa banque l'avertissant que des transactions suspectes viennent d’être détectées sur ses comptes/les comptes de l'entreprise. Ce faux collaborateur convainc le client/l’entrepreneur de l'urgence de la situation en cours et lui donne des conseils pour éviter le pire. 

Une fois la victime convaincue, le « collaborateur bancaire » insiste pour qu’elle transfère son argent sur des « comptes sûrs » (qui n'existent pas) ou lui demande son concours par ex. pour annuler des virements dits frauduleux.

Dans ce cadre, le client/l’entrepreneur est également invité à installer un logiciel (Anydesk, Teamviewer) qui va permettre au « collaborateur » de lui apporter l’aide nécessaire à distance. Si le client/l’entrepreneur accepte, le fraudeur prend le contrôle complet de son ordinateur ou de son smartphone. Il peut alors déterminer ce qu’il va laisser voir au client/à l’entrepreneur ou non et peut également se connecter aux services bancaires en ligne et enregistrer des virements au nom du client/de l’entrepreneur. Croyant signer pour rediriger les virements vers des comptes sûrs, ou les annuler, celui-ci donne en fait, au travers de cette signature, son accord pour que les virements soient exécutés.

Bref, les fraudeurs sont en mesure d'effectuer eux-mêmes ou de faire effectuer à leurs victimes des virements à partir de leurs comptes professionnels et privés. Cela permet d'escroquer d'importantes sommes d'argent en peu de temps.

 

Soyez sur vos gardes et informez vos collègues

 

Soyez donc attentif à cette forme d'escroquerie qui se développe depuis peu et fait de plus en plus de victimes. Si vous recevez un appel de votre banque (notamment de son département fraudes) vous invitant à installer un logiciel pour vous faire aider en partageant votre écran d’ordinateur avec votre interlocuteur, n'exécutez pas ses instructions et raccrochez immédiatement ! Une banque ne vous demandera jamais d'installer un logiciel pour prendre le contrôle de votre ordinateur à distance et elle ne vous demandera pas davantage de lui communiquer vos codes personnels.

Les banques prennent les mesures nécessaires pour éviter au maximum les fraudes. Mais vous pouvez aussi prendre des mesures vous-même : informez notamment vos collaborateurs, collègues et amis du risque afin qu'ils puissent mieux se prémunir contre ce type de fraude. 

Les entreprises sont de plus en plus souvent la cible de diverses formes de fraude financière. Il existe d’ailleurs d'autres formes de fraude qui ciblent spécifiquement les entreprises et qui peuvent entraîner des pertes financières importantes. Il suffit de penser à la fraude au CEO, à la fraude à la facture, au phishing, etc.

Découvrez-en plus dans cette brochure.

 

Vous êtes malgré tout tombé dans le piège ?

 

Réagissez rapidement et prévenez immédiatement votre banque. Celle-ci est joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Vous trouverez un aperçu de tous les points de contact ici.